Tuleap, la suite ALM 100% Open Source

Ce tutoriel va vous faire découvrir la Suite ALM Tuleap, éditée par la société Enalean.

Que vous soyez développeur, chef de projet, responsable technique ou scrum master, Tuleap va vous aider à mieux gérer vos projets de développement logiciels.
  Plus d'infos : www.tuleap.com.
Commentez Donner une note à l'article (4)

Article lu   fois.

Les deux auteurs

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Tuleap en quelques mots

Tuleap est une suite d'outils intégrés qui permet de gérer les projets de développement logiciels. On entend souvent parler de ce type de solution sous le sigle ALM pour Application Lifecycle Management (gestion du cycle de vie des applications en français) ou « forge logicielle ».

Avec Tuleap, vous allez :

  • accélérer vos développements logiciels ;
  • obtenir la traçabilité et le contrôle ;
  • suivre l'avancement de vos projets en temps réel ;
  • améliorer la collaboration entre les membres des projets ;
  • favoriser les méthodes agiles et qualité.

Tuleap fournit des outils pour chaque étape du cycle de développement du projet, des spécifications aux livrables :

  • gestion des changements : outil de suivi ou tracker générique pour suivre tous artefacts (exigences, tâches, bogues, tests, patches… ;
  • gestion de projet : tableau de bord, graphiques, notifications, workflows ;
  • gestion de configuration et intégration continue : Subversion, CVS, GIT, Hudson/Jenkins... ;
  • gestion des documents : gestionnaire de documents complet, wiki, circuits d'approbation des documents ;
  • outils de collaboration : messagerie instantanée, forums, mailing lists... ;
  • gestion des livrables : système de livraison de packages.

Tuleap est développée par la société Enalean, spécialisée dans l'édition de solutions de collaboration et d'ingénierie logicielle. Enalean propose des services de support avec SLA et des services plus innovants comme la « Gouvernance Ouverte » qui permet de participer aux choix de la roadmap et le « Support aux Développements » qui est une forme de coaching des ingénieurs chez les clients pour qu'ils fassent de bons développements sur leurs applications Tuleap.

Tuleap est un produit mature et stable pour des besoins d'entreprise. Il est utilisé par des milliers d'utilisateurs dans de grandes sociétés telles que STMicroelectronics ou Orange.

II. Une solution 100 % libre

Tuleap est la seule solution ALM sur le marché qui soit 100 % libre et développée par un éditeur spécialisé. Tuleap ne fait pas de distinction entre une version « communautaire » ou « entreprise ». Tuleap est entièrement libre, sous licence GPL, pour une évaluation ou une utilisation en production. 

Tuleap est un produit qui évolue régulièrement. Vous pouvez suivre l'activité de développement sur tuleap.net. Tous les mois, l'équipe de développement de Tuleap qui travaille selon les approches agiles met une nouvelle version à disposition.

III. Les grandes fonctionnalités

Nous allons découvrir Tuleap en nous concentrant sur ses grandes fonctionnalités. Lorsque vous utiliserez la forge, vous verrez qu'elle regorge de petits détails bien pratiques au quotidien qui font une vraie différence.

III-A. Suivre l'avancement des projets en temps réel : tableaux de bord

III-A-1. Tableau de bord personnel

Ci-dessous, nous voici sur le tableau de bord personnel de Landry Vance, notre chef de projet fictif. Landry a configuré les widgets de son tableau de bord pour afficher les informations dont il a besoin.

Avec le tableau de bord personnel, vous restez concentré sur votre travail et vous obtenez une vision globale de l'état d'avancement des projets auxquels vous participez.

Image non disponible
Image non disponible

III-A-2. Tableau de bord projet

Voici le tableau de bord du projet Playground. Ce tableau de bord est configurable par les membres autorisés. Il tient l'équipe de projet informée sur les flux d'activités en cours.

Image non disponible

Menu du projet

Tableau de bord du projet :

  • Image non disponible Présentation du projet ;
  • Image non disponible Membres du projet ;
  • Image non disponible Statut de l'intégration continue ;
  • Image non disponible Dernières actualités du projet ;
  • Image non disponible Derniers fichiers publiés ;
  • Image non disponible Derniers commits Subversion.

III-B. Obtenir la traçabilité des développements : références croisées

La traçabilité est nécessaire dans les processus de contrôle qualité, les audits et les normalisations. Dans Tuleap, la traçabilité est très puissante car tous les outils de la Suite sont intégrés entre eux, c'est-à-dire qu'ils sont compatibles pour se faire référence.

Aux premiers abords, on peut croire que d'autres forges proposent les mêmes outils. En réalité ils ne sont pas forcément tous intégrés : vérifier, par exemple, si une forge qui propose un gestionnaire de documents est vraiment intégrée avec les trackers et les gestionnaires de codes source.

Dans Tuleap, la traçabilité est obtenue grâce à la fonctionnalité dite de « références croisées ». Ceci permet de tout suivre et tout tracer. Pour bien comprendre la puissance de cette fonction, nous allons simuler un processus d'audit de code. Nous allons partir du livrable et remonter les différents éléments du projet qui sont à l'origine du livrable final. Vous pouvez vous rendre sur demo.tuleap.net pour dérouler le même scénario en live.

III-B-1. du « gestionnaire de livrables »

Commençons donc par l'outil « Gestionnaire de livrables » qui a pour objectif de mettre tous fichiers à disposition : code source, documents, images, vidéos, etc.

Si on regarde la release note du package « Hello_World », on remarque une référence à une révision #2. Si on clique sur ce numéro de révision, on bascule de l'outil « Gestionnaire de livrables » au gestionnaire de configuration « Subversion ».

Image non disponible

III-B-2. ... à « Subversion »...

Une fois dans Subversion, on voit que le message de commit précise: “Complete fix of bug #45”.

Nous allons donc pouvoir voir en quoi consistait ce bogue.

Image non disponible

Au passage, en cliquant sur  la révision “./helloworld.sh”, on peut visualiser les différences entre les révisions. Très facilement, vous visualisez ce qui a été supprimé et ce qui a été ajouté entre les deux versions :

Image non disponible

III-B-3. ... au tracker de bogues...

En ayant cliqué sur le bug #45, nous sommes passés de « Subversion » au « Tracker de bogues » et plus précisément à la fiche du bug #45. Cette fiche précise tous les détails du bogue et les références croisées vers d'autres outils. Notez que l'on retrouve la révision Subversion rev #2 d'où l'on vient. Nous avons également une autre référence vers un build, une discussion de messagerie instantanée ainsi qu'une tâche.

Image non disponible

Cliquons sur cette tâche “ task #81”, qui a été créée pour corriger le bug #45 que nous avons vu tout à l'heure.

III-B-4. ... au tracker de tâches...

Nous arrivons désormais au tracker de tâches et plus précisément à la fiche de la tâche “task #81 Nous voyons les autres artefacts liés à cette tâche : bogues et exigences (requirements en anglais).

Image non disponible

Depuis cette fiche, on peut ajouter de nouvelles références vers d'autres artefacts de façon très simple :

  • si on connait l'ID des artefacts, on peut directement les entrer :
    Image non disponible
  • sinon, on peut naviguer dans les trackers et sélectionner les artefacts à lier :
    Image non disponible
  • ou encore, créer un nouvel artefact s'il n'existe pas encore :
    Image non disponible

Revenons aux références de cette tâche. Une référence est une discussion de la messagerie instantanée. En cliquant dessus, nous passons du tracker de tâches à la messagerie instantanée.

III-B-5. ... à la messagerie instantanée...

Image non disponible

Dans cette discussion, on fait référence à un document. En cliquant sur le numéro du document, on bascule dans le gestionnaire de documents.

III-B-6. ... au gestionnaire de documents

Image non disponible

III-B-7. ... etc.

Nous avons remonté tout le cycle de vie du livrable. Nous sommes passés d'outil en outil de façon totalement transparente. De la même façon, nous pourrions continuer à naviguer dans les développements et avoir une traçabilité totale sur les changements.

III-C. Tout tracer, tout suivre : trackers

Nous allons désormais découvrir un autre outil très puissant dans Tuleap : le système de suivi ou tracker.

III-C-1. Trackers déjà configurés

Le système de trackers de Tuleap est générique c'est-à-dire qu'il permet de suivre absolument n'importe quel élément du projet, dénommé artefact. Tuleap fournit des trackers couramment utilisés par les équipes de développement : tâches, bogues, demandes de support, exigences, etc. En complément vous pouvez créer vos propres trackers pour suivre vos évolutions,  tests, risques, users stories,  backlog, mais également budgets, vacances, etc. Nous verrons comment créer vos propres trackers très simplement, sans avoir recours à du développement.

Image non disponible

III-C-2. Personnaliser un tracker

Vous pouvez adapter un tracker à votre activité que vous travailliez en CMMI, SCRUM, ITIL et quel que soit le secteur d'activité de votre entreprise. La partie administration d'un tracker vous permet de facilement et rapidement le personnaliser pour répondre à vos besoins métier et à vos processus.

Image non disponible
  • Dans la partie ”Gérer l'utilisation des champs”, vous allez pouvoir :
    • organiser la structure de votre tracker : ajouter des colonnes, séparer les champs ;
    • rajouter des champs, les renommer, ajouter des couleurs… ;
    • préciser les permissions sur ce tracker et même sur chaque champ.

Cette partie d'administration des trackers est un véritable atout car vous allez créer des trackers sur mesure en quelques clics.

Image non disponible
  • Dans la partie “workflow”, vous allez spécifier les règles de changement d'état d'un champ.
    Image non disponible
  • Vous pouvez également préciser les permissions des groupes d'utilisateurs…

    Image non disponible
  • … les dépendances entre champs…

    Image non disponible

  • Et également “importer des données”, préciser les notifications, etc.

III-C-3. Créer des rapports et graphiques personnalisés

Les rapports sont également un des avantages forts de Tuleap. En faisant des recherches personnalisées dans les trackers, vous allez pouvoir créer des outils de reporting sous plusieurs formes : tableaux, graphiques de Gantt, graphiques en barres, en camembert, Burdown (reste à faire), tableaux de post-it.

  • Tableaux

Faites votre requête dans l'espace de recherche d'un tracker (que vous pouvez personnaliser). Les résultats de votre recherche s'affichent en dessous sous forme de tableau par défaut.

Image non disponible

En bas du tableau, vous pouvez faire des calculs : total, total par groupe, moyenne, minimum, maximum, somme, écart type.

Image non disponible

Graphiques : barres, camembert, Gantt, Burndown (reste à faire), tableau post-it

Vous pouvez également créer des graphiques personnalisés. Ces graphiques évoluent en temps réel en fonction des mises à jour sur les artefacts.

Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
  • Vous pouvez ajouter facilement ces graphiques à votre tableau de bord personnelImage non disponible ou votre tableau de bord projetImage non disponible

III-D. Gérer la documentation du projet

III-D-1. Centraliser et organiser la documentation

Le gestionnaire de documents de Tuleap permet de rassembler tous les documents du projet à un même endroit accessible en ligne.

Image non disponible
Image non disponible

Tout fichier peut être ajouté :

  • fichiers Pack Office, Open Office, PDF… Image non disponible Image non disponible Image non disponible ;
  • images ;
  • pages wiki Image non disponible ;
  • liens externes Image non disponible ;
  • documents “vides”. Ceci est très utile pour les modèles de projet : cela montre qu'un document est attendu à cet emplacement Image non disponible ;
  • documents embarqués écrits directement depuis le gestionnaire de document Image non disponible ;

Le gestionnaire de document vous offre plusieurs actions: 

  • créer un nouveau dossier ou document ;
  • modifier donc créer une nouvelle version d'un document ;
  • suivre les mises à jour d'un document en s'abonnant aux notifications ;
  • retrouver les différentes versions d'un document grâce à son historique ;
  • préciser les permissions de lecture, écriture ;
  • définir des circuits d'approbation d'un document.
Image non disponible

III-D-2. Créer des documents en collaboration : wiki

Tuleap offre un wiki par projet. Un wiki permet d'écrire des documents de façon collaborative et en ligne et de visualiser facilement les modifications :

Image non disponible
Image non disponible

III-E. Améliorer la collaboration et la productivité

Tuleap inclut des outils qui favorisent la communication et la collaboration entre les membres des projets.

III-E-1. Messagerie instantanée

La messagerie instantanée (ou chat) est particulièrement utile pour les discussions en live à distance. Notez les références vers d'autres outils de la suite Tuleap.

Image non disponible

III-E-2. Forums

Les forums sont intéressants pour diffuser largement de l'information à des groupes de personnes.

Image non disponible

Tuleap propose également des outils de “Liste de distribution” et d'”Actualité” qui reflète la vie des projets.

IV. Téléchargement et installation de Tuleap

Pour continuer à découvrir Tuleap, vous avez deux moyens :

Pour toute demande d'aide ou remontée de bogues, écrivez à la liste de distribution tuleap-devel.

Pour tout contact commercial : .

V. Remerciements

Un grand Merci à Claude LELOUP pour la relecture et correction orthographique.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 16/03/2012 Tuleap. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.